Google Maps devient payant pour les professionnels

par Pauline Augé
le 06/11/2018

Saviez-vous que Google Maps était devenu payant pour un usage professionnel ? De quoi s’agit-il et qui est impacté par cette nouvelle disposition ?

Une solution qui s’est imposée d’elle-même

Qui se sert encore d’une carte routière ou d’un plan pour trouver son chemin ? Intégré dans nos téléphones portables, Google Maps a depuis longtemps supplanté le papier en nous offrant une vraie solution GPS gratuite.

Mappy ou Via Michelin en ont par ailleurs fait les frais. Difficile de lutter contre une application de cartographie gratuite.

Gratuite ? Pas complètement depuis la mi-juillet 2018.

Ce qui a changé

Quotidiennement, beaucoup d’entre nous utilisent Google Maps sur leurs téléphones pour trouver leur chemin, rejoindre un point de rendez-vous, localiser un commerce ou une entreprise. Facilement accessible, intégrée dans la page Google My Business des entreprises et des magasins, l’application Google Maps est une référence en la matière.

Concrètement rien ne change pour l’utilisateur. Vous continuerez à utiliser Google Maps sans rien avoir à payer. Saviez-vous qu’en revanche l’application était déjà payante pour les professionnels ? Google fournissait auparavant 25 000 affichages gratuits par jour pour chaque entreprise ou enseigne inscrite sur son application. Il fallait dépasser ce quota pour commencer à payer lors des affichages suivants, ce qui ne concernait que peu de professionnels.

Le 16 juillet 2018, Google ramène cette limite à un quota d’affichage équivalent à 200 dollars/mois, soit 28 000 affichages gratuits mensuels. Lorsque ce forfait gratuit est dépassé, le professionnel doit payer pour obtenir des affichages supplémentaires sous peine de voir un message d’erreur affiché sur sa map :

 

erreur google maps

 

Néanmoins, pour bénéficier de ce quota gratuit et pour continuer de bénéficier de l’API de Google sur votre site, il sera quand même nécessaire de créer un compte et de configurer un moyen de paiement. C’est obligatoire, au cas où, vous dépasseriez votre quota gratuit…

Une fois dépassé le quota de 28 500 affichages mensuels gratuits, 7 dollars sont facturés par tranche de 1000 affichages supplémentaires. La plateforme reste gratuite pour les demandes d’itinéraires (jusqu’à 40 000/mois) mais devient payante au-delà de cette limite. 5 dollars par tranche de 1000 demandes seront facturés.

Pour estimer vos coûts, Google met à disposition un simulateur consultable à cette adresse.

Continuer à utiliser Google Maps gratuitement ?

Les petites enseignes n’ont pas vraiment de soucis à se faire et ne seront pas impactées par cette mesure. En revanche, d’autres établissements drainant un trafic plus important comme les cinémas ou les grandes enseignes nationales réfléchissent déjà sur le sujet.

Deux solutions s’offrent à elles pour le moment. Elles peuvent continuer à profiter de la gratuité de Google Maps en optant pour une carte statique. Ce type de carte est déjà intégré dans les fiches Google My Business. Elle ne peut pas être agrandie et on ne peut pas non plus s’y déplacer tant que l’internaute n’a pas cliqué dessus. Ce clic déclenche l’affichage payant si le quota des gratuits a été dépassé.

Le nombre d’affichages gratuits pour une carte statique est de 100 000 par mois.

Il est également possible de ne pas afficher directement la carte sur un site web, comme cela se fait généralement sur les pages de contact. L’affichage non systématique de la carte disponible dès lors que l’on navigue sur la page permet d’économiser des affichages pas forcément utiles pour qui recherche seulement un numéro de téléphone ou une adresse e-mail.

L’ajout d’un bouton « Cliquez pour voir la carte » limite le nombre d’affichages au strict nécessaire.

Quelles sont les alternatives à Google Maps ?

Pour échapper à cette nouvelle contrainte financière, il est possible de recourir à un autre fournisseur de cartographie. Il faut toutefois préciser que Google Maps est quasiment le seul à proposer du gratuit, puis du payant à partir d’un certain seuil. Des acteurs connus de la cartographie sur le web (Mappy, Via Michelin, IGN, …) proposent déjà des solutions payantes.

Par exemple, Mappy vise les très grandes enseignes (Darty, France 3, Century 21…) qui drainent plusieurs millions de requêtes chaque année. Mappy facture 3600 €/an pour ce service. Ce forfait est valable pour 1 million de requêtes. Au-delà, le fournisseur facture par tranche de 1000 demandes selon un tarif dégressif.

Exemple d'intégration de la carte Mappy sur le site de Darty : 

carte Mappy site Darty

Via Michelin propose un forfait de démonstration de 45 jours gratuits ou 45 000 requêtes sans frais. La partie payante se révèle assez onéreuse avec une facture de 5000 € annuel (valable jusqu’à 500 000 requêtes) ou un contrat de 55 000 €/an pour une enveloppe de plusieurs millions de requêtes annuelles.

IGN propose deux types de contrats différents en B2B ou en B2C. Pour la première version, 10 000 affichages sont gratuits. Ensuite, c’est un forfait de 1300 € qui s’applique pour chaque groupe de 50 000 requêtes. En B2C, les 2 premiers millions d’affichages restent gratuits. Ensuite, il faut débourser 1100 € par tranche de 2 millions de requêtes supplémentaires.

Pour conclure, disons que face à ces montants forfaitaires parfois très élevés, Google Maps reste très abordable avec une tranche gratuite qui se révèle suffisante pour les professionnels aux budgets limités.

ÉCRIT AVEC PASSION PAR
Pauline Augé

Pour obtenir un projet abouti, il est primordial d’avoir une réflexion poussée en amont. Pauline analyse chaque dossier, chaque secteur, pour en extraire des éléments clés qui lui permettront de trouver des idées novatrices qui correspondent aux désirs du client. Pilier de notre entreprise, Pauline allie créativité et organisation pour valoriser l’image de votre entreprise.

Et sinon ? Vous en pensez quoi ?

À lire également

utiliser instagram dans son entreprise
31/10/2017
Instagram propose depuis juin 2016, des fonctionnalités rendant le réseau social plus attrayant pour les entreprises, comme les statistiques de la page business, la promotion payante de post ou bien…
les erreurs des entreprises sur les réseaux sociaux
13/03/2017
Aujourd’hui, la présence d’une entreprise sur les réseaux sociaux est une nécessité. Allant de pair avec votre site web, ces formidables canaux de communication vous permettent de promouvoir l’…
mesurer l'efficacité de sa campagne réseaux sociaux
26/09/2016
Récupérer des preuves chiffrées de la réussite de sa stratégie sur les réseaux sociaux est primordial pour l’entreprise. La communication et le webmarketing sont des sciences moles, relayées encore…

Un Devis Gratuit !

C'est le moment de se lancer ! L'étude est gratuite et sans engagement.
Nos conseillers construisent avec vous un projet sur mesure en respectant vos contraintes de budget et de délais.